ARTYS HOTEL - 64 ROUTE D'HEYRIEUX 69800 SAINT PRIEST - Phone : 04 78 20 47 46 - Fax : 04 78 21 82 58 - Mail : artyshotel@orange.fr - English

Book now !

  • By Phone: 04 78 20 47 46

Please do not hesitate to contact us for any additional information you may require.

Discover Lyon

We will be glad helping you during your Lyon's trip. We could help you to discover our city and its surrounding.
More...

La réalité des nouvelles normes

Anciennes normes :
- environ quarante critères stricts, catégories de 0* à 4*Luxe

Nouvelles normes :
- 246 critères donnant des points "obligatoires" ou des points "à la carte", catégories de 1* à 5*.

- Un nombre de points obligatoires à obtenir dans un intervalle de tolérance de 5%. Ce qui donne une limite basse et une limite haute fonction de la catégorie.
Par exemple : pour la catégorie 3* le nombre de points "obligatoires" doit être compris entre 168 et 177

- Un minimum de points à la carte à respecter fonction de la catégorie
Par exemple : pour la catégorie 3* le nombre de points à la carte doit être au moins de 83.

- La norme prévoit que si l'établissement n'atteint pas la limite haute de la fourchette en points obligatoires, alors l'exigence en nombre de points à la carte augmente de trois fois cet écart.


Dans notre cas, nous avons décidé de mettre plusieurs oreillers par chambre, mais de ne pas en mettre six en permanence dans les chambres pouvant accueillir trois personnes (pour les cas particuliers, des oreillers supplémentaires peuvent évidemment être demandés à la réception). Ce critère volontairement abandonné vaut 2 points et porte alors le nombre minimum de points à la carte à 83 + 3x2 = 89.

Lors de la visite de classement, nous avons donc atteint 175 points obligatoires (pour un minimum de 168) et 121 points à la carte (pour 89 demandés). La nouvelle classification 3 étoiles a donc été atteinte sans difficulté.

En introduisant cette petite flexibilité l'administration a fait une partie du chemin en rendant les étoiles légèrement plus accessibles aux hôteliers qui veulent se donner la peine d'atteindre une catégorie supérieure.
Au final, les hôtels qui vont investir dans cette démarche pour changer de catégorie vont permettre la réalisation de l'objectif initial d'amélioration générale de l'hôtellerie française.

Les usagers des hôtels doivent donc retenir que la façon de mesurer a changé. Qu'une montée en catégorie supérieure traduit plus une forte évolution qu'une révolution au sein d'un établissement.

Donc pas de fanfaronnade de notre part mais une satisfaction quand même pour ce nouveau classement 3*.